Lorsque le réseau social Twitter a pris beaucoup d’ampleur en 2009, les statistiques démontraient clairement l’apport des hommes dans son développement, eux qui étaient de plus en plus attirés par ce nouvel outil de communication sociale Web. Aujourd’hui, on dénote encore une majorité d’hommes, mais on réalise que les femmes ont une présence plus importante en termes d’utilisation du réseau. Comment peut-on l’expliquer?

Selon ce que rapporte comScore, le réseautage social atteint une plus grande majorité de femmes que d’hommes. Qui plus est, elles dépensent plus en ligne et passent plus de temps à entretenir des relations sur leurs réseaux sociaux! Ces statistiques ne s’appliquent pas seulement aux internautes féminins de l’Amérique du Nord. Non! Elles sont similairement répandues à travers le globe!

Brian Solis présente sur son blogue une panoplie de tableaux de comparaisons et voici ceux qui m’ont interpelé le plus.

Partage du temps passé sur les medias sociaux,
les courriels et la messagerie instantannée
(% du total de minutes)

Réseautage social : partage du total de minutes
(Hommes vs. Femmes de plus de 15 ans)

D’après comScore, tirée d’une traduction obtenue sur le site de Canoë, « bien que les femmes représentent 47,9 % du total de visiteurs uniques des réseaux sociaux, elles consomment 57 % des pages et comptent pour près de 57 % du nombre total de minutes consacrées à ces sites.»

En avril 2010, Nielsen faisait paraître les résultats d’une étude qui renforçait le rôle joué par les femmes sur les réseaux sociaux. Quand il est question de l’utilisation des cellulaires pour ce faire, leur part est encore plus importante dans l’évolution des réseaux.

Utilisation des réseaux sociaux
par le biais de cellulaire, selon le genre. 
 

Est-ce que les femmes, tel que mentionné sur quelques sites Web réputés, sont en train de façonner Internet?

Selon vous, que peut-on retirer de ces faits?